Blog

L’histoire du T-shirt, les origines…

 

Au départ, il s’agissait d’un sous-vêtement.

Appelé aussi gilet à manches courtes au canada, ou tricot en Afrique Francophone.

Il doit son nom à sa forme en T.

Fabriqué en tissus maillé (extensible), en coton ou en fibre polyester.

Ce vêtement au départ utilisé par les travailleurs, fut adopté par la marine américaine. Il devint le maillot de corps règlementaire de l’US Navy en 1919.

Il passa de sous-vêtement à « vêtement du dessus » grâce au sport et au cinéma.

En 1932, l’entraineur de Football Howard Jones demande à l’Enseigne Jockey International Inc de créer un maillot absorbant la transpiration.

Les grands acteurs ont aidés à sa notoriété : Clark Gable, James Dean, Marlon Brando ou encore Steve Mac Queen.

 

 

T-shirts de sport

Plusieurs sous-vêtements portés pour le sport entre 1905 et 1914

US Navy

Equipage en t-shirt blanc, maillot réglementaire à partir de 1919

Steve Mc Queen

Steve Mc Queen en t-shirt, adossé à sa Triumph

Lors du débarquement, les G.I assurèrent sa notoriété. Le magazine Life fit à l’époque sa une avec un soldat américain portant un t-shirt « air corps gunnery school »..

Les fabricants historiques sont Fruit of the Loom, P.H. Hanes Knitting Company, Pilgrim et Cooper’s Jockey.

Les premiers t-shirts publicitaires datent de la fin des années 40. Le premier serait celui de la campagne présidentielle de Thomas Edmund Dewey

Notons que le t-shirt n’a pas de col, mais on parle quand même de col rond ou en V. A remarquer aussi que dans les années 30, le col était plus évasé.

Dans les années 60, la personnalisation du t-shirt par les hippies (peace & love) !

Le mouvement hippies dans les années 60 en fait un support pour les idées pacifistes.

Les t-shirts deviennent « psychés », ce qui les démarquent des vêtements militaires.

Les  hippies développent la technique de la teinture au nœud, appelé le « tie-dye » consistant à créer des formes circulaires psychédéliques en teignant un T-shirt enroulé dans une corde

Dans les années 70, le t-shirt  graphique

Il devient un mode d’expression, pour rire, pour exprimer ses idées ou son appartenance à une communauté.

Le transfert sur tissu (avec un fer à repasser) a favorisé l’impression des t-shirts.

Mais sa production commence à battre de l’aile, vu la mauvaise qualité de l’impression. On reviendra à la sérigraphie.

Aujourd’hui on peut imprimer en qualité photographique.

0 commentaires

Laisser un commentaire